Palmarès Thème ÉTINCELLE

Trophées 2019

1er PrixUn homme et une flamme – Lycée Henri Senez d’HENIN-BEAUMONT

Mot du jury (Evariste Pooda) : Pour la maîtrise de la technique, du graphisme judicieusement mis au service d’une belle écriture littéraire et cinématographique, où le spectateur est embarqué dans un plan séquence d’une extrême fluidité pour être témoin de la naissance de l’univers, dans une ambiance sonore des plus captivantes.

2ème Prix Noaga et Koudpoko – Lycée Nelson Mandela de OUAGADOUGOU

Mot du jury (Mehdy Rondeleux et Alise Thimonier) : Pour ses nombreuses qualités cinématographiques, notamment la justesse des cadres et le rythme du montage, la finesse de la mise en scène, d’une grande sobriété au service de l’élégance. Et pour le discours qu’il porte sur la difficulté de résister aux pressions sociales avec un vrai regard et un engagement progressiste, dans l’espoir de faire évoluer les mentalités. 

3ème Prix / Prix de la critique lycéenne / Prix des festivaliers SPOT – Lycée Charles Beaudelaire de CRAN GEVRIER

Mot du jury (Anne Faurie-Herbert et Patrick Lagneau) : Pour avoir relevé le défi d’une aventure collective, l’écriture qui ose aborder les difficultés, la lassitude et la remise en question. Sans oublier la qualité de l’image, de la lumière du montage, bref de tout ce qui fait l’essence du cinéma.

6 MENTIONS SPÉCIALES

1- Mention spéciale “Décors et création sonore”L’expédition – Lycée Léo Ferré de GOURDON

Mot du jury (Alise Thimonier) : Pour un film qui s’est concentré sur des aspects parfois peu explorés dans les courts-métrages amateurs, et qui pourtant nous touchent, consciemment ou inconsciemment. En nous montrant que même avec des moyens limités, l’inventivité relève de grands défis et peut mener loin, ce film nous transporte dans un ailleurs tout à fait crédible. L’attention portée aux détails et la persévérance dans ce travail de longue haleine ont payé.

2- Mention spéciale “Bouffée d’oxygène”Le ménage – Lycée Paul Duez de CAMBRAI

Mot du jury (Patrick Lagneau) : Pour l’écriture aboutie d’un scénario porté par l’engagement sans réserve des comédiens, une fantaisie contagieuse et finement chorégraphiée au service d’un montage optimiste. Pour l’implication technique collective et le burlesque musical.

3- Mention spéciale “Message”Ne t’arrête pas – Lycée de coiffure Pierre Masson de SAINT-HERBLAIN

Mot du jury (Evariste Pooda) : En ces temps où les signaux qui nous arrivent des quatre coins du monde sont loin d’être euphorisants. Son message résonne comme une recommandation forte, mise en scène dans un décor fabuleux, sublimé par un jeu d’acteur juste, rendant hommage à la passion, à la persévérance et à l’effort.

4- Mention spéciale “Electrochoc”Apocalypse – Lycée Paul Duez de CAMBRAI

Mot du jury (Alise Thimonier) : Pour la qualité de sa photographie, ses partis pris radicaux et son exploration formelle. Dans des ténèbres éclairées au stroboscope, il fait un constat glaçant sur l’état du monde actuel et son manque de perspectives pour la jeunesse. Mais il nous propose une survie par la jouissance, dernière étincelle de vie. 

5- Mention spéciale “Singularité du regard”EnCage – Lycée Jean Dupuy de TARBES

Mot du jury (Anne Faurie-Herbert) : C’est avant tout un éclat, comme une apparition qui donne envie de se laisser emporter sans autre forme de résistance que celle de l’immersion dans un univers graphique et sonore à part. Tout un programme. Un défi relevé avec une réelle sensibilité artistique et technique ; la grâce du mouvement, la fluidité du message et l’inventivité.

6- Mention spéciale “Éclat de rire” – Sauve qui feu – Lycée Agricole d’ERSTEIN

Mot du jury (Mehdi Rondeleux) : Parce que faire rire est un acte généreux, la comédie, un genre cinématographique qui peut parfois être sous-estimé et qui est pourtant un des plus durs à mettre en place. Parce que, faire rire est une science délicate qui demande un travail d’écriture précis et un sens du rythme efficace. Parce que faire rire est un art d’équilibriste, et qu’à tout moment, on peut basculer dans le trop ou le pas assez….gare à la chute !