Présentation

 

L’Association des Rencontres Lycéennes de Vidéo réunit, pendant 4 jours, chaque week-end de l’ascension, à Bagnères-de-Bigorre, 300 jeunes lycéens, accompagnateurs et vidéastes amateurs venus de toute la France et d’autres pays européens. Tout est mis en œuvre pour organiser de véritables rencontres et échanges autour de films de 7,30 minutes réalisés sur un thème commun. Le nombre important d’inscriptions nécessite des sélections qui se déroulent au mois d’avril sur la base de critères qui prennent en compte la diversité des situations et des pratiques audiovisuelles, et bien évidemment, la qualité des films présentés.

 

Bref historique des RLV

L’idée d’un festival vidéo fût lancée par quelques enseignants (Jean Luc Palchine, Jean Paul Lacube, Didier Lesgards, Jean-Marc Labat) en septembre 1988 lors d’une réunion de pré-rentrée.
Trois mois plus tard, les "Rencontres Lycéennes de Vidéo" étaient nées sous l’égide du foyer socio-éducatif.
La première manifestation les 2 et 3 mai 1989 (lire la suite...)

 

Partenaires et sponsors

L’Association R.L.V. organise la manifestation en collaboration avec CUMAV65 et avec le concours de :

La Ville de Bagnères-de-Bigorre

Le Lycée Victor Duruy

Le Département des Hautes-Pyrénées

La Région Occitanie

La Direction Régionale des Affaires Culturelles

L’Action Culturelle du Rectorat de l’Académie de Toulouse

 

Notre équipe

Pour réaliser chaque année un beau festival, il faut du monde !
Sans faire les anciens combattants revanchards ; il peut être utile de saluer ceux qui ont œuvré afin que naissent les Rencontres Lycéennes de Vidéo de Bagnères-de-Bigorre. Vous pouvez mettre un visage sur les gens que vous avez régulièrement au téléphone, découvrir ceux qui travaillent (lire la suite...)

 

Les statuts de l’association

L’association Rencontres Lycéennes de Vidéo est régie par la loi du 1er juillet 1901.

Elle est agréée Jeunesse Éducation Populaire - Ministère de la jeunesse et des Sports
N° 65-173 en date du 28/04/94 (Lire la suite...)

Montrer, entendre, regarder, échanger…

 

Tout est mis en œuvre pour organiser de véritables rencontres et échanges autours des films de 6 minutes réalisés sur un thème commun.

Qu’importe le résultat, l’important c’est de participer ! Que votre expérience soit récente ou non, votre temps limité ou pas, vos moyens dérisoires ou généreux, votre créativité doit pouvoir s’exprimer dans la diversité qui fait la richesse des Rencontres.

 

Sélection

Le nombre important d’inscriptions nécessite des sélections. Avant les rencontres, une centaine de films sont présentés aux sélections d’Avril. Chaque film est visionné au moins une fois, voire plusieurs par un comité de sélection . Il prend en considération la diversité des situations et des pratiques audiovisuelles, la créativité et bien évidemment la qualité des films présentés. Les expériences des uns et des autres en matière audiovisuelle reposent sur des réalités très différentes : - ici, l’audiovisuel fait à peine son entrée, initié par un élève, un groupe de copains, un formateur ; on est souvent isolé et sans formation... - là, le cinéma est carrément inscrit dans le projet d’établissement, on dispose de temps, de matériel, de collaborations diverses, une pédagogie spécifique est mise en place ; - ailleurs, l’activité est totalement marginale, hors institution, parce qu’on le veut ainsi, ou parce que il ne peut en être autrement... Quand toutes ces équipes planchent sur le thème imposé, elles fabriquent des films qui sont le reflet des ressources qu’elles ont été capables de mobiliser en temps, moyens, expériences, et créativité. La mission du Comité de Sélection des Rencontres Lycéennes de Vidéo ne consiste pas seulement à identifier les équipes les plus performantes et les films les mieux réussis : elle consiste surtout, à repérer les films qui portent témoignage de la diversité des pratiques audiovisuelles en établissements scolaires, pour que les diffusions et les échanges pendant les Rencontres, au delà du plaisir partagé, permettent à chacun d’apprécier des itinéraires différents et de progresser. C’est la raison pour laquelle les critères de sélections mis en oeuvre, s’ils n’ont pas exclus la "qualité" finale des films présentés, ont également pris en compte : - la durée, - le respect du thème imposé, - la nécessité de préserver la diversité des démarches et de dynamiques dans lesquelles elles semblent s’inscrire, - la lisibilité du film pour un public extérieur au contexte de sa fabrication. Parfois, les clés de compréhension de l’intention des auteurs ne sont pas contenus dans le film lui-même, ou alors avec insuffisamment de force pour être clairement perçues par le spectateur qui ne dispose pas des éléments périphériques à sa réalisation. Le manque de lisibilité peut être attribué à la qualité médiocre de la majorité des montages sonores. La musique est utilisée abusivement : accompagnement systématisé qui voile et stéréotype souvent le sens au lieu d’en révéler les particularités. Son, mixage, favorisent souvent des déséquilibres qui altèrent la perception des paroles, des ambiances et des bruits. Dans les cas extrêmes, elle constitue la seule référence sonore, appauvrissant ainsi les richesses potentielles d’univers sonores plus diversifiés. Nous rappelons que le cinéma est une expression audio-visuelle, combinaison d’images et de sons... de sons choisis, créés, hiérarchisés, scrupuleusement organisés qui jouent avec les images et contribuent à construire le sens du film. La sélection de 50 films est nécessaire pour éviter de transformer les rencontres en marathon.

 

Rencontre

Durant 3 jours sont proposés : - La projection des 50 courts métrages sélectionnés - des ateliers de formation - des projections de courts métrages récents, en présence des réalisateurs - quelques perles rares de notre patrimoine cinématographique en collaboration avec la cinémathèque de Toulouse - des animations - des débats - la découverte de notre région.

 

Palmarès

Les  films sélectionnés sont projetés sur grand écran, dans une salle polyvalente de 800 places. Le public est invité à participer aux projections gratuitement. Un jury professionnel prime les plus remarquables  (3 prix et 6 mentions spéciales) et remet des trophées aux lauréats. Un jury jeune constitué de 5 festivaliers décerne également un prix. Ainsi que l'ensemble des festivaliers qui décerne le prix des festivaliers.

 

Espace Documentaire

Chaque année, un réalisateur est invité à projeté un film documentaire. La projection est suivi par un échange libre avec le public.